120 ans d’histoire dans la fabrication de carbone et graphite synthétique

Depuis plus de 100 ans, Carbone Savoie fabrique du carbone et du graphite synthétique

Rares sont aujourd’hui les entreprises centenaires comparables à Carbone Savoie avec près de 400 salariés, des savoir-faire reconnus dans le monde entier et des produits expédiés aux quatre coins du monde. Cela a été rendu possible car Carbone Savoie a su se réinventer sans cesse et s’adapter :

  • aux mutations techniques propres à chaque époque ;
  • aux contextes concurrentiels, avec l’ouverture de nouveaux marchés et l’apparition de nouveaux acteurs ;
  • aux évolutions réglementaires qui ont tant d’impacts sur nos industries.

Ainsi, Carbone Savoie a produit au cours de sa longue histoire, des carbone et graphite de toutes formes (pâtes, blocs, rondes, poudres) avec des caractéristiques techniques très exigeantes et à destination d’applications très variées :

  • des Pates Soderberg, des electrodes en graphite et en carbone, des Nipples, des pièces pour haut fourneaux pour les acieries
  • des Pates de Brasques, des cathodes en Carbone et en Graphite
  • des poudres en graphite pour les industries refractaire, de la recarburation ou les batteries de voiture

La direction et les salariés de Carbone Savoie s’inscrivent résolument dans cette belle aventure commencée il y a plus de 100 ans et continuent à s’appuyer sur leur extraordinaire savoir-faire dans la conception et la fabrication de carbones et de graphites artificiels pour se préparer au développement des marchés de demain.

1897 : Création d’une des premières usines chimiques de France : « Les Carbures métalliques » sur le site de Notre-Dame de Briançon

1898 : Création de la « Société Française des Electrodes » sur le site actuel de Vénissieux.

1910 : La Société des Carbures Métalliques achète les droits d’exploitation du brevet mis au point par le Dr Acheson pour la production industrielle d’électro-graphite artificiel, et lance la production.

1920 : Première production de produits carbone pour l’industrie de l’aluminium. La société d’électrochimie et la société des carbures métalliques fusionnent et deviennent la Société des Électrodes de Savoie (SES).

1930 : Rachat de l’usine de Vénissieux. La production est concentrée sur l’usine de Notre-Dame de Briançon et l’étape de cuisson transférée dans les fours de Vénissieux

1932 : Création de CISA (Compagnie Industrielle Savoie Acheson) qui est une filiale de Union Carbide et de la SES.

1939 : Démarrage d’un atelier de fabrication de pâte « Soderberg »

1944 : L’usine subit de graves dégâts lors du bombardement de la voie ferrée qui lui est limitrophe.

1948 : Mise en route du premier four-tunnel pour cuisson de produits réfractaires blancs à l’usine de Vénissieux.

1952 : Changement de raison sociale de la SES qui devient la Société des Électrodes et Réfractaires de Savoie (SERS).

1963 : La fabrication du carbure de calcium s’arrête tandis que l’activité carbone se développe

1968 : La fabrication du carbure de calcium s’arrête tandis que l’activité carbone se développe

1971 : La CISA devient Union Carbide France alors que la Société des électrodes et réfractaires de Savoie (SERS) devient membre du groupe Pechiney Ugine Kuhlmann. Les deux rives se séparent. Sur la rive gauche (CISA), on fabrique des électrodes en graphite. La rive droite se spécialise dans la production de carbone et réfractaires et s’associe avec l’usine de Chedde qui fabrique du graphite.

1972 : Construction du laboratoire de recherche à Vénissieux.

1988 : Mise en service du centre d’usinage d’électrodes de diamètre 900-1250.

1993 : Changement de dénomination la « SERS » devient Carbone Savoie.

1997 : La société Carbone Savoie, usines de Notre-Dame de Briançon et Vénissieux, est achetée à 70 % par le groupe Ucar et reste à 30 % dans le groupe Pechiney.

2004 : Le groupe canadien Alcan rachète le groupe Pechiney.

2006 : La société Carbone Savoie est rachetée (hors atelier usinage graphite) par le groupe Alcan au 1er décembre 2006 qui en possédait déjà 30%.

2007 : En octobre 2007, Alcan est racheté par Rio Tinto pour former le leader mondial de l’aluminium sous le nom de Rio Tinto Alcan.

2010 : Construction de la technologie OTR pour le traitement des fumées.

2013 : Carbone Savoie se dote d’un nouvel OTR à Vénissieux qui diminue de 90% les émissions.

2016 : Carbone Savoie est reprise par Alandia Industries et enclenche une phase de Réindustrialisation en redémarrant les ateliers imprégnations et cuisson et en redéveloppant les graphites de spécialité.

Nous remercions nos historiens amateurs, garant de la mémoire des Carbone Savoie. Nous adressons un remerciement particulier à la Mairie de La Léchère et à Monsieur Pozzalo pour avoir partagé leur base d’image. 

CARBONE SAVOIE

Siège commercial
BP 16 - 30, rue Louis Jouvet
69631 Vénissieux Cedex - FRANCE

Tél. +33 (0)4 78 77 08 70
Fax. +33 (0)4 78 77 08 85